( 10 août, 2014 )

Test, la demi-pension ! Etes vous prêt ?

Je choisis le bon cheval :

A) Je jette mon dévolu sur Espoir, un trotteur français de 6 ans qui mesure 1m70.

Ses allures sont exceptionnelles même s’il est difficile à contrôler et pas encore très bien dressé.

B) Je me tourne vers Hugo, un joli selle-français de 13 ans, qui sait tout faire et va me permettre de progresser sans stresser.

Je connais le propriétaire :

A) Je le déteste ! Je trouve qu’il monte vraiment mal. En plus il se prend pour une star.

B) Le propriétaire du cheval est très sympa et partage ma vision de l’équitation.

Je sélectionne mon embouchure :

A) Je choisis mon embouchure sans demander l’avis de quiconque. Même chose pour les enrênements.

B) Je prends la même embouchure que son propriétaire. Si j’ai envie d’en essayer une autre, j’en parle avec lui.

Je monte :

A) Quand cela me chante ! Je n’aime pas les contraintes…

B) Les jours convenus et je préviens lorsque je ne peux pas venir.

Côté organisation :

A) J’improvise au coup par coup !

B) J’établis un contrat complet en précisant l’utilisation du cheval (balade, dressage, CSO, CCE…), le durée de la location, la répartition des frais…

Pour le travail du cheval :

A) Je saute, je saute et… Je saute ! C’est ce que je préfère.

B) Avec le propriétaire, j’établis un planning suivi du travail du cheval et, éventuellement, un programme de concours.

Quant aux soins :

A) Je n’ai pas vraiment le temps de m’en occuper. Le propriétaire n’a qu’à le faire. C’est son cheval après tout !

B) Je laisse toujours le cheval brossé, ses pieds curés, le matériel rangé…

Si le propriétaire sort en concours :

A) J’espère qu’il fera moins bien que moi ! S’il réussit, c’est bien grâce au travail que j’ai fait sur le cheval.

B) J’essaie d’aller le voir et de l’encourager. S’il a des difficultés, nous en discutons un peu plus tard.

Si je sors en concours :

A) Je n’hésite pas à pousser le cheval dans ses limites. Je ne suis pas venu pour faire de la figuration.

B) J’associe le propriétaire à ma réussite ou je discute avec lui de mes échecs et des moyens d’y remédier.

Le cheval est blessé et indisponible pendant un mois :

A) je refuse de payer un mois de demi pension si je ne peux pas le monter.

B) Je prends des nouvelles, propose mes services pour sortir le cheval en main et maintiens ma demi pension.

Je prends des vacances :

A) Quand ça me chante et sans prévenir le propriétaire. A lui de se débrouiller pour s’en occuper.

B) Je préviens le propriétaire aussitôt que possible et je m’arrange avec lui pour que nos dates de vacances concordent.

Je paye la mensualité :

A) Avec quelques jours de retard

B) Pas besoin de me le rappeler !

Je trouve un autre cheval qui me plait plus :

A) Je ne laisse pas passer l’occasion. Je donne mon congé immédiatement.

B) je préviens le propriétaire suffisamment à l’avance pour qu’il puisse s’organiser.

Pas de commentaires à “ Test, la demi-pension ! Etes vous prêt ? ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|